Le cardinal sulpicien Marc Ouellet a présidé une veillée pénitentielle

Pendant le Symposium à Rome sur les abus sexuels vis-à-vis de mineurs
jeudi 9 février 2012
par  Ronald Witherup
popularité : 9%

Le mardi 7 février 2012, à Rome, le cardinal sulpicien Marc Ouellet, Préfet de la Congrégation des Evêques, a présidé une veillée pénitentielle pour la guérison et le pardon des péchés en l’église de S. Ignace à Rome. Cette messe était au cœur du symposium organisé par l’université de la Grégorienne, du 6 au 9 février ; symposium organisé à l’intention des évêques et des supérieurs majeurs afin de travailler sur la question de la prévention des abus sexuels commis envers les mineurs de la part de prêtres ou religieux.

Durant son homélie, le cardinal Ouellet a été particulièrement percutant dans sa demande de pardon quant aux abus sexuels envers les mineurs dans l’Eglise. Il a dit :

« La tragédie de l’abus sexuel de mineurs perpétré par des chrétiens, spécialement lorsque commis par des membres du clergé, est une source de grande honte et un énorme scandale. C’est un péché contre lequel Jésus lui-même s’est prononcé : « Si on lui attachait au cou une meule de moulin et qu’on le précipite à la mer, ce serait mieux pour lui que d’entraîner au péché un seul de ces petits » (Lc 17, 2). L’abus est un crime qui en fait provoque une authentique expérience de mort pour des victimes innocentes, que Dieu seul peut réellement ressusciter à une vie nouvelle par la puissance de l’Esprit-Saint. »
Photo à droit/ANDREAS SOLARO/AFP/Getty Images

Le cardinal Ouellet a aussi appelé avec force à la fin des abus sexuels dans l’Eglise. Après avoir cité le bienheureux Jean Paul II : « Il n’y a pas de place dans le sacerdoce et dans la vie religieuse pour quiconque pourrait faire du mal aux jeunes » le cardinal Ouellet a dit : « C’est intolérable que l’abus d’enfants puisse survenir à l’intérieur de l’Église ! Plus jamais ! »