S. Louis-Marie Grignion de Montfort

Mémoire du calendrier de la Compagnie de Saint Sulpice
mardi 1er mai 2012
par  Ronald Witherup
popularité : 10%

Le 28 avril est un moment de choix dans l’ordo de Saint Sulpice. C’est la fête du grand prédicateur S. Louis Grignion de Montfort, qui fréquenta le tout nouveau « Petit Séminaire de Saint Sulpice » de Paris.

La maison de naissance de Grignion de Montfort

Né dans la commune de Montfort-sur-Meu en Bretagne en 1673, il arriva à Paris à l’âge de 20 ans et commença ses études à la Sorbonne. Il y vécut une vie difficile d’étudiant peu fortuné. Il entra ensuite au Séminaire de Saint Sulpice à Paris et fut ordonné prêtre en 1700, célébrant sa première messe dans la chapelle de la Vierge Marie à l’Eglise Saint Sulpice.

Statue de Grignon de Montfort dans l’Eglise de Saint-Sulpice

Louis Grignion de Montfort fut influence par la spiritualité du fondateur de Saint Sulpice : Jean-Jacques Olier, duquel il hérita son amour de la croix et sa dévotion de la Vierge Marie. Il devint rapidement un prédicateur zélé et présida à de nombreuses missions, en particulier auprès des plus pauvres, tout spécialement dans l’Ouest de la France, en sa Bretagne natale. Il promut particulièrement la dévotion au rosaire et écrit aussi bien des poèmes que des traités de spiritualité sur divers sujets, plutôt centrés sur Marie. Dans un passage, il écrit son désir fondamental de promouvoir la dévotion à Marie afin de mieux connaître son Fils :

« Si donc nous établissons la solide dévotion de la très sainte Vierge, ce n’est que pour établir plus parfaitement celle de Jésus Christ, ce n’est que pour donner un moyen aisé et assuré pour trouver Jésus Christ. » (Extrait du Traité de la Vraie Dévotion à la Très Sainte Vierge).

Un certain nombre de congrégations ont creusé leur sillon dans les pas de ce saint plein d’humilité, particulièrement les Filles de la Sagesse, les missionnaires Montfortains (la Compagnie de Marie), et les frères de Saint Gabriel. De Montfort est aussi connu pour ses écrits spirituels, surtout L’amour de la sagesse éternelle et Traité de la Vraie Dévotion à la Très Sainte Vierge. Il a été canonisé par le pape Pie XII, le 27 juillet 1947. Le bienheureux pape Jean-Paul II avait une grande vénération pour Saint Louis Grignion de Montfort dont il a emprunté maints traits de sa dévotion mariale, à commencer par sa propre devise : « Totus Tuus ».

L’église actuelle de Saint Sulpice à Paris garde la mémoire de ce grand saint grâce à la statue de Pierre RESNAY, datant de 1890 et justement placée dans la chapelle de la Vierge Marie là où il célébra sa première messe.

Comme nous célébrons la mémoire de ce prêtre éminent quelques jours avant le mois de mai, dédié à Marie, nous demandons que par son intercession la foi et le zèle apostolique des prêtres puissent continuer à porter leur mission de répandre la dévotion à Marie, Mère de Dieu et Mère de l’Eglise.

Prière du Jour

Tu as fait, Seigneur,
de saint Louis-Marie Grignion de Montfort
un apôtre du mystère de la croix
et un serviteur éminent de la sainte Vierge Marie ;
donne-nous, en ces fêtes pascales, de communier
à la victoire du Crucifié
et de participer à la joie de sa mère, par Jésus le Christ Notre Seigneur. Amen.