Bienheureuse Agnès de Langeac

Mémoire dans l’ordo de S. Sulpice
jeudi 18 octobre 2012
par  Ronald Witherup
popularité : 8%

Le 19 octobre de chaque année, les sulpiciens s’unissent à la joie des sœurs dominicaines de Langeac (France) dans la célébration de la mémoire de la bienheureuse Agnès de Jésus, qui encouragea Jean-Jacques OLIER dans sa vocation de fondateur de la Compagnie de Saint Sulpice (lien ici pour mieux connaître cette histoire).

Née le 17 novembre 1602 au Puy-en-Velay, France, Mère Agnès entra à l’âge de 21 ans dans le tout nouveau couvent dominicain établi à Langeac. Elle en devint la prieure seulement quatre ans plus tard. Bien que sa vie fut courte, elle eut un rayonnement spirituel d’une incroyable richesse et croyait fortement à la nécessité du renouveau sacerdotal pour l’Eglise. Mère Agnès mourut le 19 octobre 1634 à l’âge de 31 ans. Le pape Jean-Paul II l’a béatifiée le 20 novembre 1994, et elle est devenue en France « la mère spirituelle des séminaires ».

Dans l’une de ses lettres adressée au père Olier, Mère Agnès écrivait de manière poignante ses convictions spirituelles quant au pouvoir de la croix :

« Il faut plus d’amour avant que d’être favorisé de la croix. Ah ! Grâce ! Ah ! Faveur inestimable ! Que je suis éloignée de t’acquérir ! Doux Saveur de nos âmes, rendez-nous en dignes, s’il vous plaît. Sortez-nous hors de nous-mêmes, pour être tout à vous. Amour, ô notre seul espérance, tout notre refuge, tout notre désir, rendez-nous dignes de cette croix : favorisez-nous de mourir sur elle…. » (Propre sulpicien, Fasc. IV.A, p. 13)

La trace insufflée par Mère Agnès se perpétue toujours dans le même couvent de Sainte Catherine, là où elle a vécu et prié. Les sœurs prient intensément pour le ministère des prêtres, et tout spécialement pour les sulpiciens dans leur vocation de la formation initiale et permanente. L’actuelle prieure est sœur CHRISTIANE-DOMINIQUE, o. p., et les membres de la Compagnie de Saint Sulpice sont profondément reconnaissants de la prière et du soutien des sœurs de ce couvent. En ce jour béni, nous unissons nos prières aux leurs, en vénération de leur bien-aimée sœur Agnès de Jésus. Nous leur adressons nos vœux les plus sincères et l’assurance de nos prières.

Prière :

Dieu très bon et tout-puissant, tu as donné à la bienheureuse Agnès de Jésus un grand amour pour les pauvres et le souci de la formation des prêtres ; accord-nous par son intercession d’accueillir avec une foi vivante le Christ crucifié et de le faire connaitre pour le salut de tous les hommes. Amen.