Le séminaire Saint-Joseph à Edmonton

Visite canonique du Supérieur Général
dimanche 19 janvier 2014
par  Ronald Witherup
popularité : 5%

Du 4 au 9 janvier 2014, le Supérieur Général de la Compagnie de Saint Sulpice, le père Ronald D. WITHERUP, a effectué la visite canonique du séminaire Saint-Joseph à Edmonton, Alberta, Canada.

Magnifiquement reconstruit pour remplacer un ancien bâtiment qui avait été acheté par le gouvernement provincial, le nouveau séminaire a été inauguré en 2010, impulsant ainsi un nouvel élan à la formation des prêtres dans cette région. L’équipe animatrice du séminaire est de sept membres, dont le supérieur actuel est le père Stephen HERO, prêtre diocésain de l’archidiocèse-même d’Edmonton. Les six autres formateurs sont sulpiciens, dont un venant de la Province des Etats-Unis, le père Van Nam Kim, qui enseigne la théologie dogmatique.

Le séminaire Saint-Joseph est la propriété de l’archidiocèse d’Edmonton et la formation spirituelle et universitaire est confiée à la Province canadienne de Saint-Sulpice. La formation au ministère presbytéral a lieu au sein même du séminaire, quand la formation universitaire est dispensée au Newman Theological College, contigu au séminaire. Les « philosophes » suivent quant à eux les cours dans l’une des deux universités toutes proches. Cette année le séminaire accueille 46 séminaristes qui viennent de 13 diocèses, la plupart ceux de l’ouest canadien. De ce fait, le séminaire Saint-Joseph fonctionne comme un séminaire régional. Il faut y noter la forte dimension interculturelle, puisque plusieurs séminaristes viennent d’autres pays : Vietnam, Philippines, Nigeria, Pologne et République Tchèque.

Au cours de sa visite, le père Witherup a pu rencontrer l’archevêque Richard SMITH, ancien président de la conférence épiscopale du Canada. Ce dernier a pu exprimer toute sa satisfaction et sa gratitude pour la formation dispensée au séminaire de Saint-Joseph.

Malgré le froid glacial et polaire qui régnait en ce début d’hiver (un jour il y eut jusqu’à -38° Celsius), la visite a été un moment chaleureux mêlé d’un accueil très hospitalier.