Constant BOUCHAUD, pss, est mort (1920-2010)

Supérieur général émérite
jeudi 4 novembre 2010
par  Ronald Witherup
popularité : 2%

Pour la seconde fois cette année, la Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice perd un homme éminent. Le père Constant Bouchaud, sulpicien, ancien supérieur général de la Compagnie, s’en est retourné à Dieu le 23 octobre 2010 à l’âge de 90 ans. Il était à la Maison de retraite des Petites Sœurs des Pauvres à Saint-Denis à cause de sa santé déclinante et de diverses hospitalisations subies au cours des derniers mois pour des problèmes cardiaques et autres.

Le père Bouchaud était, de l’avis de tous, une personnalité remarquable comptant une longue liste de belles réalisations au cours de son ministère sacerdotal. Né le 15 février 1920 à Tillières, il se forma au sacerdoce au Grand séminaire et à la Faculté catholique d’Angers. Il fut ordonné prêtre pour le diocèse d’Angers le 10 mai 1945, un an avant son entrée chez les Sulpiciens. De 1946 à 1948, il servit comme directeur spirituel au séminaire universitaire Pie XI de Toulouse. En 1948, il fut affecté au Grand séminaire d’Issy-les-Moulineaux où il enseigna la théologie morale jusqu’en 1966, date à laquelle il accepta la responsabilité de Recteur du second cycle (théologie), qu’il assuma jusqu’en 1969.

Dans le sillage du concile Vatican II, le besoin de changer de façon importante la formation sacerdotale devint évident. Reconnaissant la nécessité d’avoir des formateurs formés, la Conférence des Evêques de France, en lien avec la Compagnie de Saint-Sulpice et d’autres, chercha à offrir une telle formation. C’est ainsi que le père BOUCHAUD devint, en 1969, l’un des fondateurs de l’Institut de Formation des Educateurs du Clergé (IFEC) qui continue à former les formateurs de séminaires de toute la France. Il servit à l’IFEC jusqu’en 1970. Il fut alors nommé vice supérieur général (ayant été premier conseiller), après la nomination de Jean-Baptiste BRUNON, supérieur général, comme évêque de Tulle.

En 1972, le père BOUCHAUD fut élu supérieur général de la Compagnie, puis ré-élu pour un second mandat jusqu’en 1984 ; le père Raymond DEVILLE, pss, lui succéda. Durant son mandat de supérieur général, le père BOUCHAUD a promu la dimension internationale du ministère sulpicien par ses nombreux voyages et ses visites canoniques ; il présida aussi à la mise à jour importante des Constitutions de la Compagnie. Il aida aussi tout particulièrement la province des Etats-Unis à un moment crucial de son histoire ; après que le provincial Paul P. PURTA ait quitté le sacerdoce, le moral était bas et il y avait beaucoup de questions quant à l’avenir de la Province.

Parmi ses nombreuses réalisations comme supérieur général, nous pouvons noter la fondation en 1981 du « mois sulpicien » ; cette rencontre internationale qui dure un mois pour les nouveaux sulpiciens suscite une meilleure connaissance et une meilleure coopération inter-provinciale. Tenue à Paris tous les trois ou quatre ans, cette expérience contribue beaucoup à la connaissance mutuelle des membres de la Compagnie de Saint-Sulpice. (Le prochain « mois » aura lieu en juillet 2011 avec plus de 30 participants issus des trois provinces).

A la fin de son mandat de supérieur général, le père BOUCHAUD alla à Rome en 1985 où il devint le Procureur de la Compagnie de Saint-Sulpice ; il administra la Procure et un petit accueil pour étudiants sur la Via Aurelia, occupant comme locataire l’un des étages de la maison des Ursulines. Au cours de ces années, le père BOUCHAUD devint aussi une personne clé pour de nombreux dicastères romains, collaborant de façon particulièrement étroite avec le cardinal Jozef TOMKO, préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples (Propaganda Fide). Il lui fut souvent demandé par des autorités du Vatican de faire des visites apostoliques officielles dans les séminaires du monde entier pour encourager les améliorations dans la qualité de la formation sacerdotale. En 2001, après avoir eu des soucis de santé, le père BOUCHAUD se retira à la maison de retraite de la Province de France, le Foyer de la Solitude à Issy-les-Moulineaux, jusqu’à ce qu’il devint nécessaire de le transférer dans une maison médicalisée.

Les obsèques eurent lieu mercredi 27 octobre 2010 à 10 heures 30 à l’église Saint-Sulpice en présence de Son Eminence, le cardinal André VINGT-TROIS, archevêque de Paris. Le père Charles BONNET, ancien provincial de la Province de France, prononça l’homélie. Le père Jean-Loup LACROIX, premier conseiller de la Province de France et curé de Saint-Sulpice, représentait le supérieur provincial, le père Bernard PITAUD, qui participait à une conférence en Afrique et se trouvait dans l’impossibilité de rentrer à temps pour la célébration. Le père Lawrence B. TERRIEN, supérieur général émérite, représentait la Province des Etats-Unis, tandis que le père Eric SYLVESTRE, procureur général, arrivait de Rome pour représenter la Province du Canada. Les pères TERRIEN et Jean-Louis ROUILLIER, premier conseiller, représentaient le Conseil général en l’absence du père Ronald D. WITHERUP, actuel supérieur général, en convalescence aux Etats-Unis à la suite d’une intervention chirurgicale.

Que le Seigneur accorde à notre confrère, le père Constant BOUCHAUD, le repos éternel ! R.I.P.