Publication de certains écrits de Jean Jacques Olier

Une italienne pleine d’admiration pour l’Ecole Française de spiritualité
mardi 6 décembre 2011
par  Ronald Witherup
popularité : 7%

Personne ne pourrait s’attendre à ce qu’une jeune femme d’origine italienne soit l’une des promotrices les plus enthousiastes des écrits spirituels du père Jean-Jacques OLIER, mais c’est effectivement le cas.

Mademoiselle Mariel MAZZOCCO, avec l’aimable autorisation des autorités de la Compagnie de Saint Sulpice, a récemment publié trois volumes de ces écrits (donnés ci-dessus et jusqu’à présent seulement disponible en français) pour largement promouvoir la qualité de leurs contenus spirituels.

Cette femme réservée et portante parfois des lunettes, est en réalité une habituée de la France et de la culture française, dans la mesure où sa propre mère l’est. Mademoiselle Mazzoco vient souvent à Paris depuis l’Italie pour poursuivre ses recherches aux archives et à la bibliothèque de Saint Sulpice dans le VIème arrondissement, au cœur de Paris. Récemment, elle a expliqué au supérieur général, le père Ronald. D. WITHERUP, pss, les raisons pour lesquelles elle pense que le père Olier puisse être une belle source d’inspiration de nos jours.

Portrait de M. Jean-Jacques Olier (1608-1657)

Spécialisée dans la littérature mystique de l’époque « moderne », Mademoiselle Mazzocco a rapporté combien elle avait été enthousiasmé de sa découverte des écrits du père Olier, et de l’opportunité qui lui avait été donnée de favoriser la publication de manuscrits jusque-là inédits. Elle tient à souligner combien OIier a été surnommé par certains – dont le fameux Henri BREMOND en 1921 – un « poète de l’Ecole Française », du fait de sa visée mystique, de son style fleuri et de ses expressions justement poétiques. Elle pense que ses nouvelles publications confirment de plus en plus ce jugement.
Parmi maints exemples du style lyrique d’Olier, elle aime citer ce passage de sa dernière publication : Le Traité des Anges. Olier décrit le chœur des anges comme : « des substances subtiles, parfums de l’être divin, ce sont autant d’odeurs qui attirent à Dieu les êtres inférieurs pour l’adorer, pour le connaître et pour l’aimer (Des Anges, p. 211) ».

Un second aspect d’Olier que mademoiselle Mazzocco estime attachant est sa profonde spiritualité, pour laquelle elle estime qu’elle porte une dimension universelle capable de toucher les cœurs du monde contemporain, malgré l’écart avec le XVIIème siècle. Par exemple, elle cite ce passage d’Olier, tiré du L’Âme cristal :

« Dieu s’aime d’un bout du monde à l’autre, et s’aime infiniment. Dieu dans un Français s’aime, dans un Turc et dans un Japonais : il s’aime infiniment en eux. Et l’âme qui est rendue participante de cet amour que Dieu se porte dans le prochain aime le prochain infiniment en Dieu, car elle aime Dieu infiniment aimable. » (L’Âme cristal, p. 229-230)

Consciente que la langue utilisée par Olier est quelquefois plus « ornée » que celle du XXIème siècle, mademoiselle Mazzocco pense aussi que les intuitions du père Olier sont véritablement à leur place dans ce monde multiculturel et pluraliste.

Un autre aspect de la perception d’Olier concerne directement la vie des prêtres. Mademoiselle Mazzocco fait bien porter l’accent sur la relation importante entre contemplation et mission, dans la prière et la vie de communauté. Olier fut un pasteur soucieux de son rôle comme curé de Saint Sulpice, se considérant lui-même comme « pasteur d’âmes ». Doué d’une forte vie spirituelle, il insistait particulièrement sur l’importance de la direction spirituelle, l’oraison, la régularité dans la prière, particulièrement pour les prêtres. Par-dessus tout, mademoiselle Mazzocco montre aussi combien Olier était un amoureux de la Sainte Ecriture, et ses avis pour lire et intégrer en son intériorité la Bible, peuvent aujourd’hui encore offrir de précieux services aux prêtres.

La bible de M. Olier, Archives sulpiciens

Mademoiselle Mazzocco souligne aussi un quatrième aspect à propos des écrits d’Olier. Elle trouve en eux une « vocation universelle » à évangéliser, à répandre l’Evangile de Jésus Christ jusqu’aux confins de la terre. Elle rappelle combien Olier voulut être missionnaire – ce qu’il ne réalisa jamais. Mais l’année de sa mort, ses compagnons arrivèrent au Canada (1657). Aujourd’hui, les sulpiciens travaillent sur les cinq continents et dans quatorze pays, occupant le principal de leur ministère dans la formation initiale ou permanente des prêtres. Elle parle avec joie l’attitude évangélique qu’Olier souhaite pour lui-même :

« Je veux communiquer ce qu’il a plu à Dieu de me faire connaître de sa vérité et je souhaite qu’elle soit répandue dedans le cœur de tout le monde, et surtout de ceux qui doivent enseigner ».

L’un des défis que mademoiselle Mazzocco doit relever est le relatif manque d’intérêt de nos jours, pour les écrits de l’Ecole française de spiritualité et d’Olier en particulier. C’est certainement une des raisons qui la pousse à continuer ses recherches. Elle souhaite mieux faire connaître Olier comme le « maître spirituel » qu’il fut.

Manuscrit de M. Olier sur les anges

Suivent ici les ouvrages sur Olier, édités par le Professeur Mariel Mazzocco et publiés ces trois dernières années :

►Jean-Jacques Olier, L’Âme cristal. Des attributs divins en nous, édité, présenté et annoté par Mariel Mazzocco, Paris, Seuil, 2008 (avec une préface de Jacques Le Brun).

►Jean-Jacques Olier, De La Création du monde à La Vie divine, édité, présenté et annoté par Mariel Mazzocco, Paris, Seuil, 2009.

►Jean-Jacques Olier, Des Anges. Fragrances divines et odeurs suaves, édité, présenté et annoté par Mariel Mazzocco, (avec un avant-propos de Maurice Olender), Paris, Seuil, 2011.

Le professeur Mazzocco travaille actuellement sur plusieurs autres projets concernant les écrits du père Olier. Un quatrième volume dont le thème sera : « les tentations diaboliques et l’inhabitation divine », devrait paraître aux éditions Honoré Champion au courant de l’année 2012. Elle a aussi récemment reçu l’autorisation de la Compagnie de Saint Sulpice d’éditer un volume plus restreint sur le père Olier, volume contenant différents traités spirituels sur des thèmes variés, originellement plutôt écrits sous forme de conférences. Ce volume devrait paraître en 2013.

Tous ces ouvrages sont facilement accessibles soit en librairie, soit sur Amazon.fr, ou directement chez les éditeurs.

Mlle Mazzocco au travail

La Compagnie de Saint Sulpice est reconnaissante pour ces publications importantes, et nous leur souhaitons un beau succès à venir pour promouvoir la spiritualité du père Olier.